La brièveté est-elle une nécessité?

Oui mais. « Oui », parce que vous avez peu de temps pour informer, séduire, convaincre. Tous les détours vous éloignent de votre lecteur. « Mais » si vous faites trop court, votre lecteur n’aura pas le temps d’analyser et d’enregistrer ce qu’il aura lu, moins encore de s’en imprégner. Il risque même de tout oublier, tout simplement parce qu’il n’aura pas associé de personnalité à votre propos. Le lecteur décode d’abord les mots, puis les phrases, et ensuite ce que tout cela veut dire. Ce n’est qu’après qu’il évalue votre propos, qu’il adhère ou qu’il n’adhère pas. Si vous êtes trop bref, il n’a pas le matériel requis pour faire cette évaluation. D’ailleurs, il est déjà passé à autre chose…

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Méta